La PÂture

Chaque pâture est, en règle générale, attenante à la ferme; on y entre à partir de l’ étable. Elle est close, le plus souvent, soit par des perches de sapin couchées obliquement sur des pieux fichés en terre et croisés, soit par un mur de pierres sèches.
Le bétail rentre le midi et le soir à l’ étable, sauf à partir d’ Octobre.
Le pâturage se fait, à garde séparée, dans les terrains communaux ou les propriétés particulières. On y admet le mouton et la chèvre.
On célébrait dans les villages à la Saint-Jean, la fête des bergers.
Ils recevaient alors leurs étrennes; la vache la plus abondante en lait portait sur ses cornes une épaisse couronne de fleurs.
Dans la Haute Montagne (au-delà de 1000 m. d’altitude), le pâturage du gros bétail, l’alpage, s’ exerce, pendant trois ou quatre mois, du commencement de juin à la fin septembre. Son inauguration est une
petite fête locale. L’ Armailli ou berger groupe son troupeau, qui reçoit les harmonieuses « campeines ». Bêtes et gens, en un bruyant cortège, atteignent les pâturages. Le troupeau comprend des vaches laitières et des  » élèves » de un à deux ans. Le pâturages divisé en domaines ou montagnes, de 100 à 200Ha, s’ afferme pour plusieurs années. Le fermier loue le bétail et fabrique le fromage dans les chalets. Aux propriétaires des vaches laitières, il paie une somme convenue et perçoit une redevance par tête d’ animaux à l’ élevage. Là haut le bétail passe la nuit à la belle étoile.
Quand l’ herbe a poussé, en juillet, il monte au-dessus de la zone des forets.
La vie du berger est tout entière remplie par la garde du troupeau et la fabrication du fromage. Le matin et le soir, il rassemble les animaux au son de la trompe, au coté, le sac de toile ou de cuir plein de sel et de son, pour affriander les vaches; par derrière, la petite sellette à un seul pied ou « boute-cul », il procède, avec un
aide, à la traite, puis, dans le chalet, à la fabrication du fromage. (le plus souvent du gruyère).
A la Saint-Denis, les chalets se vident et les troupeaux regagnent les étables.

Laisser un commentaire

css.php